Chroniques

L’importance de demeurer actif en temps de confinement
Service à domicile disponible

Clinique de Repentigny : (450) 581-9614

30 avril 2020

L’importance de demeurer actif en temps de confinement

Le confinement que nous vivons en ce moment, a assurément des effets néfastessur notre santé autant physique que mentale. Si on ajoute à cela des douleurs déjà préexistantes dû à une blessure, on augmente alors notre risque de déconditionnement ou de chronicité surtout si on demeure inactif.

En confinement, notre niveau d’activité diminue grandement. Les déplacements sont restreints, nous ne pratiquons plus nos activités sportives aussi intensément et notre travail est impraticable pour une période indéterminée ou sinon modifié. En conséquence  notre dépense calorique et notre sollicitation musculaire  en est affectés. Il faut donc plus que jamais penser à limiter les dégâts pour éviter entre autre  l’atrophie  musculaire( diminution du volume d’un muscle).Notre  système musculaire a un puissant potentiel d’adaptation selon les différentes activités que nous pratiquons, afin  de nous permettre de performer autant en situation d’endurance que musculaire. Il s’adapte aussi à l’inverse, soit de se mettre en mode ‘’paresseux’’ lorsqu’aucune sollicitation ne survient. C’est à ce moment que l’atrophie musculaire nous guette. De plus, un moins bon fonctionnement de certains de nos systèmes (respiratoire, circulatoire, nerveux, digestif et immunitaire par exemple) peut fort probablement survenir. La reprise de nos activités, même modérées, seront beaucoup plus difficiles post-confinement si on ne prend pas soin de notre belle machine qu’est notre corps!

Il faut donc réveiller nos muscles, activer notre pompe cardiaque, bien s’alimenter et gérer notre stress pour minimiser:  les pertes de force et d’endurance, les problèmes de sommeil, les gains de poids possibles et la dépression entres autres. Comment faire? Tout simplement en se bâtissant une routine quotidienne d’exercices et de mode de vie faciles à exécuter.

·     Levez-vous souvent, marchez sur place ou encore mieux à l’extérieur. Une marche de 30 min/jour seulement a déjà un effet bénéfique pour notre corps.

·         Faites des squats à 45 degrés ( 3x10 rép., 1x/jour)

·         Montez/descendez une marche  d’escalier environ 2 min.

·         Levez des petits haltères pour faire travailler vos bras.

·         Ajoutez des exercices de respiration (cohérence cardiaque).

·         Adoptez une saine alimentation.

Important: Allez-y selon votre tolérance. 

Déployer plus d’efforts dans la région éloignée de votre blessure sera aussi payante pour aider à la guérison de celle-ci. Il est également primordial de continuer à stimuler le cerveau par la lecture, la télé ou les jeux vidéos, mais le dosage s’impose.Donc mettez ces activités à votre agenda quotidien et ne lâchez-pas ça va bien aller!


Par Christine Boucher, TRP et massothérapeute


Service à domicile disponible

Physiothérapie

Physiothérapie

En savoir plus
Massothérapie

Massothérapie

En savoir plus
Ergothérapie

Ergothérapie

En savoir plus