Clinique de Repentigny (450) 581-9614

Une étude australienne  de 2013 a divisé 165 patients qui présentaient une épicondylite («tennis elbow») en quatre groupes.

1-injection de cortisone

2-injection placebo

3-injection de cortisone plus physiothérapie

4-injection placebo plus physiothérapie.

   Les traitements de physiothérapie consistaient en mobilisation du coude ainsi que d’exercices concentriques/excentriques des extenseurs du poignet.

   Les grandes conclusions de cette étude furent les suivantes:

    Les patients  du groupe «cortisone seulement» avaient les moins bons taux de guérison à 1 an.

Les groupes avec physiothérapie ont donné les même résultats que l’injection placebo à un an. Cependant, les groupes» physio»  avaient le taux le plus bas de récidive ( 5%) des quatre groupe. Aussi, bien que le groupe «cortisone» bénéficiait d’un soulagement rapide, le taux de récidive était de 50 % à long terme.

Donc, la physiothérapie, surtout la partie «exercices», sera importante pour une guérison plus «solide» de ce problème courant.

*Coombes BK et al «Effect of corticosteroid injection, physiotherapy, or both on clinical outcomes in patients with unilateral epicondylalgia: a randomized controlled trial» JAMA feb 2013

Ambroise Courteau pht