Clinique de Repentigny (450) 581-9614

Plusieurs options, plus ou moins efficaces, s’offrent à nous pour l’application locale de froid. Le principe de base est que l’on veut une température de 0 centigrade au niveau de la peau, soit la température de la glace qui fond.

 La plus simple consiste à appliquer des cubes de glace ou de la neige contenus dans un sac de plastique mince ( un «zip lock» ) directement au site de la blessure. Un sac de légumes congelés fera aussi l’affaire.

Le ¨sac magique», qui contient des écorces de grains, n’est tout simplement pas assez froid, même gardé des heures au congélateur.  .

Les pochettes de gel, par contre, sont une bonne alternative. Elles doivent être utilisées avec la doublure de tissus fournie avec pour que la température soit à environ zéro au niveau de la peau. À la sortie du congélateur, la pochette seule est entre -10 à -18 degrés et une application directe sur la peau entraîne une engelure presqu’à coup sûr.

Faute de glace, un passage de quelques minutes sous le jet d’eau froide pourra refroidir la blessure et avoir quand même un certain effet

 L’application d’une serviette sèche ou d’une pièce de vêtement entre le froid et la peau, à moins d’une intolérance importante au froid, ne permet pas d’atteindre la température optimale.

Auteur : Ambroise Courteau pht