Clinique de Repentigny (450) 581-9614

Tout comme une visite chez le médecin, le premier rendez-vous chez le physiothérapeute demande un minimum de préparation de la part du patient.

Lors de cette évaluation initiale, le physiothérapeute devra connaître les problèmes présents et antécédants de santé, ainsi que la médication du moment. La présence d’implant métallique, prothèse ou pacemaker devra être connue. Le patient devra avoir les documents si nécessaires; requête du médecin, rapports de radiographie/imagerie, formulaires pertinents ( SAAQ, CSST, assurance privée ).

Ces informations de base sont importantes car certaines modalités de traitement pourraient être contre-indiquées. Par exemple, l’ultra-son ne sera pas utilisé en présence d’une néoplasie. Pareillement, certains médicaments comme les statines peuvent produire des douleurs musculaires qui peuvent être confondues avec un problème de dos. Autre exemple, la prudence sera de mise pour choisir des techniques de mobilisation de vertèbres en présence d’ostéoporose.

Aussi, le patient devra connaître l’historique de sa blessure et le comportement de ses symptômes. Un problème aigü ne s’approche pas comme une blessure datant de 3 ans. Le patient devrait être en mesure de savoir quelles activités ou postures aggravent ou soulagent ses symptômes, si ceux-ci ont un «horaire». Les précisions obtenues lors de cette première rencontre faciliteront le diagnostic physiothérapeutique et orienteront la nature du traitement dispensé par la suite.

Auteur: Ambroise Courteau physiothérapeute

Catégories : ArchivesAutres