Clinique de Repentigny (450) 581-9614

L’application du froid pour traiter les blessures musculo-squelettiques est répandue mais souvent mal comprise. Le froid sera fort utile si utilisé au plus tôt après une blessure de type entorse, déchirure de ligament ou de muscle ou lors d’une contusion.  

Les effets immédiats seront une diminution de la circulation locale, aidant à limiter l’oedème; par une diminution de l’activité cellulaire, les besoins tissulaires en oxygène diminueront et les dommages pourront être limités; moins de déchets métaboliques se traduira par moins d’oedème et moins de douleur; la diminution de la vitesse de conduction nerveuse diminuera aussi la sensation de douleur.

 Aussi, si la douleur est diminuée dès le départ, elle sera moins «gravée» dans la mémoire ce qui en atténuera l’intensité plus tard.

En général, le froid devra être utilisé aussitôt que possible après la blessure, pour 15-20 minutes à la fois et répété aux heures. Les règles «repos-élévation-compression» seront aussi à instaurer au niveau du membre blessé.

Auteur: Ambroise Courteau pht